Séduire en sensoriel

Séduire en sensoriel

Nous vivons à travers nos cinq sens. Mesdames, Messieurs, lors de vos rendez-vous galants, je vous encourage à vous exprimer en langage sensoriel pour décrire vos expériences de vie. C’est-à-dire, parler en décrivant ce que vous voyez avec vos yeux, entendez avec vos oreilles et ressentez avec votre corps. Vous pourriez aussi raconter des détails avec le goût et l’odorat, comme un repas particulier que vous avez réellement apprécié par exemple. Parler en sensoriel aide à imaginer l’expérience et donne ainsi, l’impression à votre interlocutrice, de la vivre. L’humoriste Jean-Marc Parent et le conteur Fred Pellerin sont de bons exemples. Est-ce que vous avez déjà eu l’impression d’être plongé dans l’histoire d’un roman de science fiction, comme si vous étiez au cinéma? Les bons romans sont riches en détails sensoriels.

Soyez le plus précis possible. Détailler ce que veut dire le verbe « être ». « C’était tripant! », pour moi, ne veut pas dire la même chose que pour Pierre ou Nancy. Parlez au «je» car c’est vous-même qui avez vécu l’événement. Voici un exemple :

Exemple 1 : Sans détails sensoriels, en parlant à la deuxième personne «tu»

Pierre : J’ai déjà sauté quelques fois en parachute!

Nancy : Ah ouais! Comment c’est la première fois?

Pierre : J’ai adoré ça, c’était vraiment tripant, c’tun rush d’adrénaline! Quand tu sors de l’avion pis pendant que tu sautes en chute libre c’est un peu rushant pour rester stable contre le vent… pis ça descend super vite! Dès que tu ouvres le parachute, là ça ralenti, c’est hallucinant, t’as le temps de voir toute la vue du sol.

Exemple 2 : Avec détails sensoriels en parlant à la première personne «je»

Pierre : C’est vraiment tripant! Dès que j’ai essayé de mettre les pieds sur la petite barre de métal en sortant de l’avion, j’avais un rush d’adrénaline! Mes pieds étaient tirés par en arrière tellement le vent était fort! J’avais des frissons dans tous le corps, pis mon cœur s’est mis à battre super vite! Là, l’instructeur me dit de sauter avec lui. Je saute, je suis en chute libre à environ 200 km/h. Tous mes vêtements sont gonflés d’air, le vent scille dans mes oreilles. Mes lunettes de parachutiste rentrent dans ma peau tellement la pression du vent est forte. J’ai la face toute plissée, ma peau est toute repliée vers en arrière… Quand j’ouvre mon parachute… D’un coup, je suis passé de 200 km/h à 20 km/h pis de l’horizontale à la verticale. Là, j’étais rendu que je flottais en tournant sur 360°. Pu un son dans mes oreilles! Je me sentais tellement léger, j’avais l’impression d’être un oiseau! Je voyais le dessus des maisons en petits rectangles gris, noirs, beiges… Pis, des grands boutes d’espaces verts autour, des routes longues et minces qui passent au travers…

Si vous êtes passionné, faites attention à ne pas vous laisser emporter en longueur. Soyez à l’écoute des signes verbaux et non verbaux pour vérifier si elle aime votre histoire. Le but est toujours de susciter son intérêt afin
de la séduire!

Note : Cette histoire est tirée d’un fait vécu par un client qui a pratiqué à raconter en sensoriel lors d’un cours de CoachSéduction.

© Marie-France Archibald,
Coach-Fondatrice de CoachSéduction

Vous aimeriez améliorer votre approche sociale, mieux décoder les signes d’intérêt, savoir mieux converser, ne pas être catégorisé comme l’ami, faire un meilleur choix de partenaire?

Prenez rendez-vous pour la session gratuite de 30 minutes. Nous regarderons votre situation et vous commencerez à vivre des changements.

Prendre RDV pour la session découverte

Partagez

Ajouter un commentaire

quatre + dix =

Recevez notre Ebook Gratuit : Les Secrets Cachés de l'Amour et la Séduction

Laissez vos coordonnées ci-dessous pour le recevoir directement dans votre boîte de réception.

Send this to a friend