Hollywood, quand tu nous tiens!

Depuis notre adolescence, les histoires d’amour des films d’Hollywood façonnent notre imaginaire et il semble que cela aie nuit à la confiance de plusieurs d’entre nous dans nos rapports de séduction.

Que ce soit cette histoire où la belle fille n’est qu’accessible pour le beau gars, grand et musclé qui ressemble à Tom Cruise, Brad Pitt, Georges Clooney ou Pierce Brosman. Le genre d’homme qui ne se voit pas comme « beau et viril » peut alors voir sa perception comme un cas « perdu d’avance »  : Il semble alors que ce ne soit pas possible qu’une belle femme s’intéresse à lui.

Plusieurs femmes ont l’air de ne pas se trouver assez belles pour séduire un homme, même si celui-ci ne ressemble pas à un acteur d’Hollywood. Seulement elles ne se perçoivent pas comme étant aussi belles que ce qu’elles voient dans les films, elles ne se sentent pas représentées comme modèles et elles ont perdu confiance en elle.

Certaines ont d’autres difficultés : les attentes qu’elles ont envers les hommes. Mesdames, le prince charmant, beau, grand, musclé, intelligent, riche et romantique n’est pas à la portée de tous les hommes !

Le modèle de beauté des hommes et des femmes correspondent à un faible pourcentage de la population. On nous vend du rêve et des contes de fées depuis que nous sommes enfants… Cela ne représente pas la réalité.

Les histoires des films d’Hollywood altèrent la perception de ce à quoi devraient ressembler les hommes et les femmes physiquement, leurs attentes et leurs visions du bonheur en amour.

Si ces « croyances de modèles » vous ont affectés ou que ces histoires hollywoodiennes sont devenues des mythes malgré vous, il serait peut-être temps de suivre un processus pour vous aider à développer des perceptions plus utiles pour vivre des histoires sentimentales heureuses et enrichissantes. Bonne nouvelle vie !

©CoachSéduction

Publié dans Célibataire Montréal, Relations Hommes Femmes, Rencontres Montréal, Séduction, Trouver l'Amour et tags , , , , , , , , , . Ajoute-le aux favoris: lien.

Laisser une réponse