L’histoire de Serge : le déclic qui a changé sa vie amoureuse!

Voici l’histoire de Serge Hainault, 47 ans, électricien de Montréal, sireno@sympatico.ca.

Note : Serge a accepté de publier sa photo pour le blogue de Coach Séduction

« L’été dernier, on m’avait incité à aller dans un atelier de Coach Séduction. Mon célibat s’étirant, bien des personnes se questionnaient sur ma situation et ne s’expliquaient guerre mon état prolongé. Moi non plus d’ailleurs. Mais la séduction est un art, comme l’approche des gens et je ne suis guerre doué artistiquement!

Au fil du temps et des expériences relationnelles, j’appris beaucoup et j’ai tenté de jeter un regard profond sur moi-même afin de déterminer la source de mes déboires en étant le seul dénominateur commun. La récolte a été fructueuse, mais il me manquait toujours quelque chose pour aller de l’avant et vivre des succès dans plusieurs aspects de ma vie.

Je n’étais pas chaud à l’idée de me présenter à l’un de ces ateliers…. Mais je n’étais pas complètement fermé non plus et je me suis finalement inscrit en novembre 2009.

J’y ai appris quelques notions clés. En fait, je devrais dire que l’atelier m’a servi comme catalyseur, soit l’assemblage d’un puzzle de notions que je connaissais, mais qui étaient encore éparpillées dans mon cerveau. Jumelées à des techniques révélatrices, je suis sorti avec la certitude que ce que je venais d’apprendre, me permettrait non seulement de m’approcher du succès, mais aussi, me modifierais en tant que personne. Ma perception et ma réalité ont changé du tout au tout! Et c’est peu dire!

Passons à la pratique de Séduction

Initialement, j’avais encore des balbutiements de mes anciens traits de personnalités qui m’empêchaient d’aller vers les gens. J’étais intimidé pour faire des rencontres enrichissantes. Cependant, j’ai suivi les conseils reçus et j’ai décidé d’accepter que des gens pourraient me rejeter. Avec quelque revers mineurs, j’ai participé à des activités de groupes et mis en pratique tous les trucs reçus. J’ai abordé des dizaines et des dizaines de femmes. Même si je ne me suis pas fait une blonde, l’accueil et le feedback des femmes étaient tellement flatteurs que l’égo en redemandait et cela devint facile et agréable. L‘estime de soi a monté en flèche. En conséquence, ce que je dégage a changé car j’ai commencé à avoir des regards intéressants. De plus en plus de femmes se sont approchées. Même à l’épicerie, j’ai fais des sourires à plusieurs et il m’est arrivé d’aborder une inconnue dans la file d’attente. Ce qui est très chaleureux et valorisant.

La cerise sur le sundae!

Je me présente dans une grosse fête de célibataire à Montréal pour Noël. Je n’ai pas d’attente, j’y vais pour le gros party et possiblement revoir des gens que j’ai rencontré il y a quelque mois. Immédiatement à mon arrivé, assis à table pour le souper, je mets en pratique ce que j’ai appris pour l’approche et les techniques pour sentir le «bien être ». J’ai fais plusieurs connaissances, eu des discussions intéressantes et j’ai obtenu de l’intérêt étonnant à mon égard! Plus tard durant la soirée, sur le plancher de danse, une femme attire mon attention. Grande, rouquine aux beaux yeux bleus. Elle est élégante.

Immédiatement, je m’approche, lui tends la main et me présente. Elle me retourne la faveur, un bref échange de mots dans l’atmosphère bruyante et survoltée de la soirée. La glace est brisée mais ça s’arrête là pour le moment.

Plus tard vers la fin de la soirée, je reviens m’asseoir à une des grandes tables aménagées pour notre groupe de célibataires. Soudain, à table en face de moi, reviens cette dame, elle s’assoit et prend possession de son sac a main, comme sur le point de partir. Je veux l’aborder mais «mes petites voix » habituels me disent : «  Elle ne sera pas intéressée, je ne suis pas à la hauteur, elle doit être intéressée à quelqu’un d’autre, etc. ».

Mes notions acquises à l’atelier font surface. Je n’ai pas de temps, elle est sur le point de partir ET elle est SEULE. L’occasion est là mais je doute tellement fort! Mais je me dis que n’ai rien à perdre. Je m’approche, m’assied près d’elle et lui lance un mot d’approche. La réceptivité a été instantanée. Un sourire, une relance, de l’intérêt. Nous avons parlé au moins une heure et demi. Et je me suis assuré qu’elle se sente libre de partir ne voulant la retenir malgré elle. Mais elle me confirma qu’elle se sentait en bonne compagnie et n’avait aucun désir de partir. Nous sommes sorti de la salle ensemble, malgré qu’il y avait d’autres prétendants! Au vestiaire, j’ai eu droit à toute les cordonnées de madame! Avec un gros sourire à part ça! Le bonus, en revenant chez moi, un courriel de sa part en me disant que j’étais « la cerise sur le sundae de la soirée! » C’est tu pas le fun ça! Elle ne serait jamais venue me voir autrement si ça n’avait été de mon approche qui est une conséquence directe de ce que j’ai appris lors de l’atelier.

Nous nous sommes revu trois fois à date. L’expérience est inexplicable sentimentalement, mais c’est digne des plus beaux films romantiques.

Nous venons de franchir une étape importante. Étant atteint d’une ITS (infection transmise sexuellement), j’ai dû lui révéler rapidement avant d’aller trop loin. Elle accepte ce fait, estimant qu’il y a bien plus en moi que ce que le virus peu faire. La mutation de mes perceptions face à moi-même n’est sûrement pas étrangère à ce fait. Ma nouvelle assurance, l’écartement des dialogues internes négatifs, la façon dont je me sens maintenant sont à mon avis, des facteurs non négligeables dans sa décision. Étant plus entier, il est évident que l’engouement de cette personne pour moi est du jamais vu. J’ai vécu bien des rejets dans le passé, mais valais-je la peine à l’époque que quelqu’un s’investisse avec une telle embûche? Tout est question de perceptions. Une chose est sûre, avec mes nouveaux outils, je suis bien mieux équipé pour faire face à l’adversité.

Même si cette aventure devait se terminer demain matin, les bénéfices sont trop importants pour ne pas participer aux ateliers sur les rencontres pour trouver l’amour et se doter de ces outils précieux. Merci à Coach Séduction, c’est le déclic qui a changé ma vie. »

Publié dans Célibataire Montréal, confiance en soi, peur du rejet, rencontre amoureuse québec, Trouver l'Amour et tags , , , , , , , , , , , , , . Ajoute-le aux favoris: lien.

Une réponse à "L’histoire de Serge : le déclic qui a changé sa vie amoureuse!"

Laisser une réponse