Faire le deuil amoureux d’une relation impossible (exercice pratique)

deuil-amoureux-relation-impossible.jpg

Faire le deuil amoureux d’une relation impossible (exercice pratique)

Vous avez rencontré quelqu’un qui était la personne de vos rêves, mais malheureusement ce n’était pas réciproque ou cela n’a pas duré avec le temps.

Le deuil amoureux sera plus ou moins difficile dépendant des circonstances de la rupture, la façon dont cela a été annoncée, le soutien que vous avez autour de vous, les blessures du passé que vous portez, votre facilité d’être résilient, etc.

Mais sachez que le temps qui passe n’arrange pas nécessairement les choses si vous ne faites pas des interventions pour changer l’état émotionnel dans lequel vous vous trouvez après ce deuil amoureux.

J’ai donc décidé aujourd’hui de vous partager un exercice pour vous aider dans ce sens.

1ère étape de l’exercice : L’art de mieux ressentir : être « connecté » à son corps

D’abord pour que l’exercice fonctionne il est primordial d’être connecté à son corps. Nous vivons dans une société où notre tête est très sollicitée. Le « pattern » que j’ai remarqué le plus fréquent chez mes clients est qu’ils ont plusieurs pensées dans leur tête et qu’il est difficile de ressentir leur corps.

Note 1 : Cet exercice n’est pas une option, mais est bien nécessaire pour la suite

IMPORTANT : Pour les personnes très rationnelles et « dans leur tête » : Vous comprendrez en essayant l’exercice, ce n’est pas intellectuel! C’est une expérience sensorielle comme embarquer dans un manège, aller dans un spa, faire un sport, etc. Essayez même si vous n’êtes pas habitué à ce genre d’exercice. Vous vivrez une nouvelle expérience humaine.

D’abord, je tiens à vous dire que mes exercices n’ont pas le même effet que de prendre une pilule magique. Il s’agit de les pratiquer en moyenne, dépendant de chaque personne, environ trois à dix fois pour que cela devienne intégré de vivre en habitant votre corps plus qu’auparavant. Je vous répète qu’il s’agit de la préparation, comme de se mouiller les cheveux avant d’ajouter du shampoing. Donnez-vous du temps pour intégrer ce nouvel apprentissage. Tout comme pour apprendre des mots d’une langue ou pour pratiquer un nouveau sport, cela demande des essais et du temps.

Pour ceux qui ont déjà fait de la visualisation, cet exercice en est… Disons que j’appelle cela de la « visualisation ressentie ». Ceux qui pensent n’avoir jamais fait de la visualisation, dites-vous que vous en avez déjà fait lorsque vous pensiez à vos fantasmes! Tout le monde a des fantasmes, donc tout le monde a déjà fait de la « visualisation ressentie »☺. La visualisation est un outil que nous possédons tous; d’ailleurs, plusieurs grands athlètes et gens d’affaires qui ont de gros défis à relever se servent de la visualisation.

Si vous êtes seul pour faire l’exercice, je vous conseille de le lire d’abord pour avoir un aperçu avant de commencer et de mémoriser quelques questions. Si vous avez quelqu’un avec vous, pour vous guider, tant mieux, demandez-lui de dire les questions. Sinon, vous pourriez enregistrer votre lecture vous-même, grâce à une application sur votre cellulaire ou sur votre ordinateur.

Notez qu’il n’y a pas de bonnes ou mauvaises réponses aux questions. Tant que vous ressentez 1 % ou plus de changements dans votre corps, cela prouve que l’exercice fonctionne. Alors voici l’exercice en question. Bonne expérience!

Voici donc les instructions : 

1. Pensez ou visualisez une image de neurones du corps humain. Vous avez un des exemples ici

2. Ensuite, imaginez ou pensez qu’il y a comme une tige de neurones qui part du dessus de votre cerveau, du côté droit et une tige qui part du côté gauche, qui descendent de chaque côté de votre corps. Chaque tige, de chaque côté, descend à l’intérieur de votre corps. La tige de droite va se rendre jusqu’à la plante du pied droit et la tige de gauche va se rendre jusqu’à la plante du pied gauche. Notez que ces tiges peuvent être aussi comme des connexions ou des branches, mais à condition que vous les visualisiez pour qu’elles soient souples dans votre corps.

Lorsque c’est fait…

Vous êtes prêt à passer à la section suivante : A – Questions à poser : Qu’est-ce que ça change dans votre corps?

Note importante 2 : même 1 % de changement compte. Ce que vous cherchez à remarquer est tout changement possible sur le plan physiologique. Parlez au  « JE » ou avec l’article MA ou MON. Surtout, ne vous censurez pas, aucune réponse n’est ridicule! Chaque fois que vous pensez avoir fini de dire ce que vous ressentez, vous posez la question : Quoi d’autre? Et ce, jusqu’à tant que vous n’ayez vraiment plus rien à ajouter. Si vous ne faites pas cela de cette manière, cet exercice risque fort de ne pas fonctionner. Vous serez prévenu!

Exemples que la personne peut répondre : « Ma respiration est plus profonde, je me sens plus lourd, ça picote dans mes pieds, je sens de la chaleur dans mon ventre, je me parle moins dans ma tête… »

A – Questions à poser : Qu’est-ce que ça change dans votre corps?

Ressentez-vous un changement au niveau :

  • Musculaire (Relâchement, légèreté, lourdeur de quels parties : dos, cou, torse, jambes, pieds, etc.?)
  • Respiration (Plus profonde ou plus en surface? Plus courte ou plus lente?)
  • La voix dans votre tête, « le petit hamster » (Vous parle-t-elle moins? Plus du tout?) Rythme cardiaque (Plus vite ou plus lent? Plus fort ou plus faible?)
  • Température (Plus chaud ou plus froid? Où dans le corps)?
  • Poids (Sensation d’être plus lourd ou plus léger?) (Où dans le corps)?
  • Pression dans le corps (Où dans le corps?)
  • Frisson, picotement (Où dans le corps?)
  • Relation à la gravité – « groundé » (L’attraction de la terre que l’on ressent généralement par les pieds et les jambes, comme si on était plus collé au sol…)
  • Courant qui passe dans le corps? (Cela circule d’où et jusqu’où dans le corps? Mimez le mouvement avec vos mains)
  • Circulation sanguine? (Est-ce que vous la sentez plus et où?)
  • Autre chose que vous ressentez? (Un gonflement, une palpitation, un spasme, etc.)
  • D’autres changements physiologiques que vous ressentez? (Même si vous ne pouvez pas nommer ce que c’est, pointez où c’est dans votre corps.)
  • Quoi d’autre? (Jusqu’à tant que vous n’ayez vraiment plus rien à ajouter.)

3. Maintenant, imaginez qu’il y a quatre tiges qui partent du dessus de votre cerveau, du côté droit et quatre tiges qui partent du côté gauche et qui descendent de chaque côté de votre corps. Chacune des tiges qui descendent se rend jusqu’à la plante des pieds. Les quatre tiges de droite vont se rendre jusqu’à la plante du pied droit et les quatre tiges de gauche vont se rendre jusqu’à la plante du pied gauche.

Lorsque c’est fait… Vous êtes prêt à passer à la section A – Questions à poser. Mais ce qui vous intéresse à ce stade c’est de savoir la différence par rapport à l’étape précédente : tout ce que vous ressentez de nouveau et de différent dans votre corps. Je vous rappelle que 1 % de changement compte.

Exemples que la personne peut répondre : « Je respire un peu moins vite, mes muscles sont plus détendus dans le cou, j’ai plus de chaleur dans mon torse, je me parle encore moins dans ma tête, ma jambe droite est plus lourde, etc. »

Quoi d’autre? Jusqu’à tant que vous n’ayez vraiment plus rien à ajouter.

Vous pouvez aussi vous demander si une sensation est plus ou moins intense que l’étape d’avant.

4. Imaginez maintenant que chacune de ces tiges produise des tiges dans toutes les directions différentes, comme des neurones, et ce, environ à chaque centimètre à l’intérieur de votre corps. Cela descend partout, en avant, en arrière, incluant vos bras et vos mains, jusqu’à la plante des pieds. N’oubliez pas de le faire tout le tour du corps, nous avons un corps tridimensionnel.

Lorsque c’est fait… Vous êtes prêt à passer à la section A – Questions à poser. Mais ce qui vous intéresse à ce stade c’est de savoir la différence par rapport à l’étape précédente : tout ce que vous ressentez de nouveau et de différent dans votre corps. Je vous rappelle que 1 % de changement compte.

Exemples que la personne peut répondre : « Je respire encore moins vite, mes muscles sont plus détendus dans le cou, j’ai encore plus de chaleur dans mon torse, j’ai arrêté de me parler dans ma tête, je sens mes pieds plus collés au sol, etc. »

Quoi d’autre? (Jusqu’à tant que vous n’ayez vraiment plus rien à ajouter.)

Vous pouvez aussi vous demander si une sensation est plus ou moins intense que l’étape d’avant. Je vous rappelle que 1 % de changement compte.

Bravo! Vous avez terminé! Vous pouvez passer à la 2e étape.

2e étape de l’exercice : Diminuer ses émotions après un deuil amoureux

Note importante : Cet exercice simple utilise le langage, la façon dont vous pensez, c’est-à-dire vos pensées sous-jacentes qui vous limitent. Il utilise aussi notre corps, car c’est évidemment lui qui fait les actions dans notre quotidien. Celui-ci loge des stress et des émotions limitantes reliés à nos pensées sous-jacentes limitantes. Ne me demandez pas pourquoi cet exercice donne généralement de bons résultats, car il peut sembler bizarre à première vue pour les gens rationnels. Par contre, il risque de peu ou de ne pas du tout fonctionner pour les gens atteints d’une maladie mentale aiguë et/ou pour ceux qui prennent d’importantes doses de médicaments ou de psychotropes.

  1. Trouvez votre pensée ou émotion que vous cause votre deuil amoureux (par exemple : j’ai de la peine, je me sens seul, je ressens de la colère, etc.)
  1. Prenez le temps de remarquer exactement où vous ressentez cette émotion dans votre corps. Autrement dit, notez les « symptômes » corporels qui vous indiquent que vous vivez cette émotion
  2. Mesurez sur une échelle de 10 comment l’intensité de cette pensée est pour vous.  10 étant qu’elle est vraiment présente en vous, qu’elle vous nuit beaucoup, 0 est que vous en êtes libéré. Il n’y en an plus. 0 dans notre calcul signifie qu’il ne reste plus en vous de pensées limitantes, de blocages, de peurs ou d’empêchements.
  3. Placez vos 4 doigts sur la région axillaire (voir image ) et frottez légèrement :

La région axillaire correspond à des points d’acupuncture, utilisée en médecine chinoise. Cette région loge des stress dans notre corps.

Puis dites à voix haute une des phrases suivantes (ajustez l’exercice selon votre pensée bien sûr), en répétant plusieurs fois comme un mantra. Il n’est pas nécessaire de croire à ce que vous allez dire pour que cela fonctionne. J’ai fait cet exercice plusieurs milliers de fois, pour moi-même et la vie de mes clients.

 

Puis vous dites ici, par exemple : 

Même si…je ressens de la tristesseje m’accepte tel quel, je me pardonne de vivre cela, je m’aime comme ça et je pardonne à tous ceux qui ont contribué à cela.

Prenez le temps de bien ressentir l’émotion et votre corps quand vous faites ça et prenez une grande respiration après avoir dit la phrase et laissez tout aller.

Attendez quelques secondes que votre corps s’ajuste et repensez à ce qui déclenche habituellement l’émotion (la pensée que vous avez utilisée plus tôt).
Remarquez comment vos sensations ont changé et notez votre nouvelle mesure d’intensité de 0 à 10.

5. Vous répétez la phrase en ajustant selon où vous êtes rendu. Par exemple si vous êtes rendu à 5 points et que vous étiez parti à 8 sur 10.

Même si…je ressens moins de tristessse je m’accepte tel quel, je me pardonne de vivre cela, je m’aime comme ça et je pardonne à tous ceux qui ont contribué à cela.

Par exemple si vous êtes rendu à 3 points :

Même sije ressens presque plus de tristesseje m’accepte tel quel, je me pardonne de vivre cela, je m’aime comme ça et je pardonne à tous ceux qui ont contribué à cela.

Vous ajustez la phrase jusqu’à ce que vous arriviez à « 0 » … Il n’y en a plus.

Tester votre nouvel état

Lorsque vous avez terminé, pensez à votre ex ou à la relation amoureuse qui n’a pas fonctionné. Puis remarquer comment vous vous sentez.  À ce stade-ci vous devriez vous sentir beaucoup mieux. Sinon, je vous invite à refaire les étapes de l’exercice ci-haut.

Bonne pratique!

© Marie-France Archibald, coach et fondatrice de Coach Séduction

Vous aimeriez améliorer votre approche sociale, mieux décoder les signes d’intérêt, savoir mieux converser, ne pas être catégorisé comme l’ami, faire un meilleur choix de partenaire?

Prenez rendez-vous pour la session gratuite de 30 minutes. Nous regarderons votre situation et vous commencerez à vivre des changements.

Essayez Gratuitement une Séance (Sans engagement par la suite)

Ajouter un commentaire

treize − 11 =

Recevez notre Ebook Gratuit : Les Secrets Cachés de l'Amour et la Séduction

Laissez vos coordonnées ci-dessous pour le recevoir directement dans votre boîte de réception.

Send this to a friend